Accueil

L’idée est de faire découvrir au travers de ce site les parcours empruntés et les travaux effectués, depuis 2004, pour ce projet de réalisation (sans doute atypique) d’un film de long métrage d’animation.

En mai 2004 naissaient les premières ébauches d’une histoire oscillant entre essai et conte philosophique.

Le film est en devenir. Toutes ces années ont permis l’élaboration des fondations devant servir au premier tour de manivelle.

(La navigation dans les différents diaporamas du site s’effectue par clics de souris et par les flèches du clavier.)

Ainsi ont été entrepris et/ou conçus : quelques versions de l’histoire, les 8 décors d’intérieurs, les 5 marionnettes, plus de 20 costumes pour ces 5 petits personnages, d’innombrables éléments de décors en dur mais aussi en tissus, tels que rideaux, coussins, nappes, etc. ; des mobiliers de toutes sortes, tapissés ou non ; des objets fabriqués ou customisés ; de nombreux, très nombreux calculs ; des plans et des illustrations grossières ; des soudures par centaines en vue de concevoir une grue-robot qui n’a d’autres fonctions que celles d’un automate dont les mouvements seraient (à mon sens) analogiques. S’ajoutent à cette liste non exhaustive une quantité faramineuse d’heures de programmations et autres travaux informatiques, ainsi qu’une grande période de prises de vues donnant des séries d’images en relief, stéréoscopiques, anaglyphiques et sous réseaux lenticulaires ; et enfin, bien sûr, des écrits en abondance.

Toutes les matières et matériaux utilisés (papiers, cartons, tissus, bois, métaux, PVC, etc.), à l’exception de la colle pour les décors, proviennent, au moins pour les 3/4, du recyclage. Tous ces objets de l’éphémère, voués à finir en déchetterie, ont ainsi retrouvé un second souffle, une seconde vie au travers de leur récupération.

Nos seuls alliés et outils ont été la passion, nos intuitions et le temps, le temps, le temps…

Mon but ultime, au travers de cette œuvre en cours : enchanter le spectateur !

Au sens lyrique du terme bien sûr (le ravir), mais aussi au sens premier de l’enchantement, c’est-à-dire en mettant tout en œuvre pour que la magie de l’anthropomorphisme opère sur lui.

Mais surtout, vous côtoierez cette petite équipe virtuelle qui s’est construite au fur et à mesure, celles et ceux qui ont prêté un peu, souvent beaucoup, du talent de leur être. Quelques personnes se sont muées en piliers de cette vaste aventure qui s’éveille tranquillement, en silence, et au détour de laquelle je vous invite à vous promener, si le cœur vous en dit, par le biais de cette exposition virtuelle.

Juste deux citations pour clore cette entrée en matière, auxquelles j’aime bien que nos créations s’identifient :

La première est celle d’Alexandre Dumas fils : « Je suis de ceux qui croient que tout est dans peu » ; la seconde, plus connue, de Mark Twain : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. »

Bonne Visite.

                                                                                                                     David Facélina-Benda

                                                                                                                       Auteur – réalisateur